Echanges autour de la parution du livre « L’entreprise face au trouble psychique »

Santé Mentale et citoyenneté – Journée d’Etude 13 juin 2018

Le 13 juin prochain, Santé Mentale France consacrera une journée entière à la citoyenneté des personnes vivant avec des difficultés psychiques.

Les intervenants réunis par Santé Mentale France, s’attacheront en matinée, à préciser et approfondir la notion de citoyenneté, dans ses aspects historiques, mais aussi dans ses incidences dans le champ de la psychiatrie, de la santé mentale et du handicap.

Les enjeux pour les professionnels du soin et de l’accompagnement seront également abordés ainsi que le respect et la mise en œuvre des mesures législatives, par exemple celles concernant la compensation du handicap.

L’après-midi sera consacrée à la présentation d’initiatives favorisant la citoyenneté des personnes vivant avec des difficultés psychiques. L’objectif sera de repérer les facteurs susceptibles de freiner ou de favoriser la citoyenneté des usagers dans les stratégies de rétablissement.

Marie-Anne Montchamp, présidente de la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA) ouvrira cette journée qui se déroulera au Ministère de la Santé.


Plus d’informations et inscription en cliquant ICI

 

Séminaire accompagnement Santé Mentale France IDF

Cliquer ICI pour plus d’informations

Inscriptions en cliquant ICI

Pratiques en Santé Mentale

PSM 3-2017
L’accompagnement
Pluralité du concept et des pratiques actuelles

L’accompagnement est une notion très utilisée dans le secteur sanitaire et médico-social, qui désigne le travail réalisé par les institutions, les professionnels auprès du public accueilli.

Le terme d’accompagnement vient de l’ancien français « compain » c’est-à-dire « celui qui mange son pain avec ». Accompagnant et accompagné partagent le pain, et font côte à côte un bout de chemin ensemble.

Qu’est-ce que l’accompagnement de nos jours ? Qu’est-ce qui le définit et comment les pratiques ont-elles évolué depuis une dizaine d’années ? Quelles sont ses caractéristiques et ses aspects ? Quelles formes prend-il actuellement ? Quelle éthique et quelles bases théoriques sous tendent cette notion ?

Dans la Loi du 11 février 2005, l’accompagnement constitue un mode de compensation pour les personnes en situation de handicap psychique, et en modifie les contours. Le positionnement et le rôle de chacun des protagonistes de la relation d’accompagnement ont évolué.

« L’accompagné » n’a plus ce statut passif, soumis aux directives de l’accompagnateur supposé savoir.

Par le passé les services d’orientation prenaient des décisions sans même demander l’avis du principal concerné.

Le sujet est devenu acteur de cette relation, avec une assise citoyenne à part entière, pouvant s’exprimer sur ses besoins (même s’il ne peut pas toujours les formuler clairement), sur les orientations qu’il souhaite prendre (même si celles-ci ne sont pas toujours linéaires, ou avec des détours qui sont autant d’expériences vécues). Il est sujet de son désir, et continuellement consulté sur son parcours. L’accompagnateur est près de lui, proche ou éloigné selon les moments, le guide, propose des voies, montre des chemins, écoute les suggestions mais en définitive c’est l’accompagné qui décide du chemin à prendre. Accompagner c’est être avec l’accompagné, c’est être avec lui, une présence pour lui, c’est lui être proche, le revaloriser.

En savoir plus en cliquant ICI

Appel à projets 2018

Maladies Psychiques :
accès aux soins et vie sociale

La Fondation de France lance un appel à projets « Maladies psychiques : accès aux soins et vie sociale » pour soutenir et valoriser les initiatives innovantes de prise en charge et d’accompagnement, dans la cité, des adultes atteints de troubles psychiques. Ces projets associent les usagers et leur famille autant que possible.

La Fondation de France souhaite soutenir des projets s’appuyant concrètement sur un travail d’accompagnement concerté entre le médical, le social et le médico-social. Les initiatives concernées auront pour objectif de :
– favoriser l’accès aux soins,
– contribuer à la fluidité des parcours de vie et de soins,
– soutenir l’entourage.

Cet appel à projets s’adresse aux associations, aux équipes soignantes, médicales et médico-sociales et aux collectivités locales.

Nous vous serions très reconnaissants de bien vouloir diffuser cet appel à projets auprès des personnes qui vous paraissent susceptibles d’y répondre.

Vous trouverez, en cliquant sur le lien ci-dessous, l’appel à projet « Maladies psychiques : accès aux soins et vie sociale 2018 », les modalités d’envoi en ligne ainsi que les dates de réception des demandes.

Maladies psychiques : accès aux soins et vie sociale

Nous avons mis en place un nouvel outil de dépôt des demandes. Nous recommandons vivement aux candidats de créer leur profil très rapidement et d’anticiper au maximum la gestion des renseignements administratifs liés à leur structure.
Il leur sera alors possible d’accéder à tout moment au contenu du dossier de demande de subvention.

N’hésitez pas à contacter notre programme pour tout renseignement complémentaire au
01 44 21 31 90 ou par mail : maladiespsychiques@fdf.org

Nous vous prions de recevoir, Madame, Monsieur, l’expression de nos meilleures salutations.

Karine POUCHAIN-GREPINET
Responsable du programme « Maladies psychiques »

« L’entreprise face au trouble psychique » de Gisèle BIRCK et Clément BONNET

L’entreprise face au trouble psychique
De Gisèle BIRCK et Clément BONNET

En librairie – En savoir plus

Éclairer le milieu de l’entreprise sur les troubles psychiques et faire connaître des méthodes expérimentées pour espérer une intégration et le maintien dans l’emploi des personnes vivant en situation de handicap psychique, tel est l’objectif de ce livre.

Alors que le monde du travail est soumis aux exigences de la performance et de la  rentabilité, il n’est pas facile pour les personnes en situation de handicap psychique d’accéder à l’entreprise ou d’y rester. Pourtant, depuis 1991, les efforts uniques et prolongés du Club ARIHM (club action et recherche, insertion et handicaps mentaux), dont les pratiques sont orientées vers l’accès des personnes en situation de handicap psychique au monde du travail ordinaire et leur maintien dans l’emploi, confirment que cette ambition reste possible.

Retrouvez tous les titres parus dans la collection érès poche – santé mentale en suivant ce lien.

Journées nationales Santé Mentale France 2017

Atelier 2 : situations difficiles et parcours complexes : mise en commun des ressources du territoire, contribution des personnes concernées

Lire l’argumentaire en cliquant ICI

Pratiques en santé mentale

Présentation du numéro : La prise de cannabis concerne des enfants de plus en plus jeunes. Le produit lui-même est plus concentré et son mode de consommation a changé. Les enjeux sont alors importants à plusieurs niveaux.

Au niveau de la société tout d’abord qui peine à choisir sa politique en la matière. Les positions idéologiques varient de la banalisation à la prohibition débouchant sur des propositions politiques allant du tout-répression à la simple légalisation en passant par la dépénalisation du produit, sachant que les autres pays qui ont adopté des positions autres que la nôtre ne semblent pas non plus satisfaits de ce qui se passe chez eux.

Au niveau de la santé tant individuelle que publique ensuite. De nombreux spécialistes placent aujourd’hui le produit parmi les drogues dures et addictives. On retrouve généralement son rôle au moment du déclenchement des bouffées délirantes et, pris au long cours, il est souvent mis en cause dans l’installation de conduites de retrait et d’apragmatisme. D’autres, en revanche, soulignent son possible aspect thérapeutique dans le traitement de la douleur ou de l’anxiété.

Plus d’informations en cliquant ICI

SÉMINAIRE : QUI FAIT QUOI ET QUAND ?

JEUDI 14 SEPTEMBRE 2017

DE 9h à 17h

INSTITUT PAUL SIVADON,
23 RUE DE LA ROCHEFOUCAULD 75009 PARIS

COORDINATION
Dr Pascale Moins-Chareton Médecin Psychiatre Chef de service et Mme Irith Leker

Le service de consultations de la Fondation l’Elan retrouvé reçoit depuis 2002 des personnes venant consulter pour des histoires difficiles au travail dans le cadre de l’Unité de psychothérapie et psychopathologie du travail.

Suite à la journée « Avec ou sans le travail ? » organisée en 2015, nous avons souhaité poursuivre nos réflexions sur l’intérêt de notre position et de nos places.

En effet, quelle est la légitimité d’une adresse spécifique pour la souffrance au travail ?
Ne participe-t-elle pas d’une psychologisation de questions sociales ?

La question de la causalité psychique et les notions de traumatisme et de trauma nous a permis de travailler et de réfléchir.

Plus d’informations en cliquant ICI

Programme Colloque Paris 2017 SMF CFEA

Colloque européen : « Emploi accompagné des usagers de la santé mentale en Europe: nouveaux métiers, nouvelles compétences… »

Vendredi 30 juin 2017 de 9h30 à 16h30
Ministère des Affaires Sociales et de la Santé – Paris

Le Secteur de la Santé Mentale, enjeu majeur de société selon l’OMS, est en complet bouleversement : crise économique, crise de la vocation, nouvelles pathologies, participation accrue des usagers à la vie citoyenne et à la vie professionnelle sont des composantes inédites.

Le projet de recherche interventionnelle SPSM-Employabilité, mené dans 5 pays européens, a permis de construire un référentiel métiers, puis de formation pour réaliser des séminaires pilotes afin de reconfigurer la place et le rôle du conseiller à l’emploi ou Job Coach. Cette journée de conférence présentera la problématique, les enjeux au niveau européen. Seront aussi exposées les réalisations de SPSM afin de favoriser des échanges entre experts et professionnels et élaborer des recommandations pertinentes.

Plus d’informations en cliquant ICI