Colloque Recherche Unafam « Troubles psychiques : vers une amélioration de la qualité de vie »

Vendredi 9 décembre 2016
ASIEM – 6 rue Albert de Lapparent – 75007 Paris

Plus de 2 millions de personnes vivent avec des troubles psychiques sévères dans notre pays aujourd’hui.

Soucieuse de répondre aux préoccupations des familles espérant de nouvelles pistes thérapeutiques, l’UNAFAM s’engage pour soutenir la recherche sur les maladies psychiques.

Ce nouveau colloque Recherche sera l’occasion de dresser l’état des lieux et d’ouvrir le dialogue entre des scientifiques, spécialistes des questions médicales, sociétales et humaines, et les familles qui le vivent au quotidien, afin de lister les besoins et de favoriser le développement d’une véritable alliance thérapeutique au bénéfice des personnes en situation de handicap psychique pour une évolution positive de leur qualité de vie.

Consulter le programme

SMF Journée Auvergne Rhône Alpes

Voici le programme de la prochaine journée régionale Santé Mentale France (Croix Marine & Agapsy) où il sera question des parcours de soins, de santé et de vie, entre ruptures et rétablissement. Cette journée aura lieu le 9 novembre près de St Étienne grâce au soutien de Rehacoor42.

Consulter le programme

Santé mentale et logement

CIG PANTIN le 3 NOVEMBRE 2016

Les personnes qui souffrent de troubles psychiques et/ ou vivent dans une situation de handicap psychique ont toujours bien du mal pour accéder à un logement ou s’y maintenir.

Aux difficultés qui tiennent au poids des incapacités se surajoutent souvent la faiblesse des ressources financières et les obstacles d’une stigmatisation qui exclu trop fréquemment.

Et pourtant, il n’est plus question de considérer que le placement institutionnel puisse régler la situation de ceux dont certains ne voudraient plus entendre parler ; un logement est indispensable pour se sentir citoyen et exister dans la cité, c’est un support majeur au rétablissement.

Plus d’informations en cliquant ICI

Une publication récente parue dans « Pratiques en Santé Mentale » : « le logement et l’autonomie » de A. Quintin qui s’appuie sur une étude dans sept associations de l’Essonne en cliquant ICI.

65èmes JOURNÉES NATIONALES

RENNES, 26 et 27 septembre 2016 :
COHÉSION SOCIALE ET SANTÉ MENTALE
LES (PETITES) FABRIQUES DE LIEN

Atelier RENNES 2016
Les liens dans les pratiques professionnelles

Dans le champ de la santé mentale, la réalité et la qualité des liens entre les divers intervenants est tout à fait fondamentale. En effet pour concevoir comment des personnes, fragilisées par l’évolution de troubles psychiques, peuvent s’appuyer sur des intervenants, il faut bien que ceux-ci construisent, entre eux, un tissu relationnel suffisamment solide. Les liens entre les professionnels vont conditionner ceux que pourront développer les personnes bénéficiaires de leurs interventions. Il nous faudra examiner les obstacles qui peuvent aujourd’hui s’opposer à la fabrique des liens entre professionnels et dégager les voies de progrès. En particulier nous serons amenés à interroger les contenus et modalités actuelles de la formation initiale et continue qui doivent préparer les professionnels à assurer au mieux leurs missions.

A l’heure où nous parlons des nécessités d’un travail de liaison, de partenariat, de réseaux, nous constatons trop souvent que pour une génération d’intervenants, il y a eu des ratées et des manques dans la transmission. Nous envisagerons comment il serait possible de faciliter le partage de la culture de soins et d’accompagnement dans une équipe, quelle peut être la place du tutorat ? Comment laisser chaque intervenant mettre en jeu des initiatives ? Pourquoi laisser vivre des espaces informels qui permettent de développer la confiance au sein des équipes ?

Nous espérons que nos échanges favoriseront la réflexion et l’engagement de tous ceux qui veulent multiplier comme SMF le souhaite « les passerelles entre les intervenants pour favoriser le décloisonnement des cultures et des dispositifs ».

Programme disponible en cliquant ICI

Bulletin d’inscription disponible en cliquant ICI

SEMINAIRE ACCOMPAGNEMENT

Notre réseau régional de santé mentale constitué par les adhérents des Fédérations Aide à la Santé Mentale Croix Marine et Agapsy maintenant réunis dans le cadre de Santé Mentale France IDF, propose à tous les professionnels des soins psychiatriques et de l’accompagnement médicosocial et social aussi bien qu’aux familles et usagers de participer à un séminaire de réflexions sur l’accompagnement.

L’accompagnement est une stratégie largement utilisée, que ce soit dans le champ thérapeutique, social, ou éducatif. Il est aussi reconnu comme une modalité possible de compensation des personnes en situation de handicap psychique. Il convient d’examiner attentivement les pratiques qui se développent actuellement autour de cette notion, pour tenter de repérer ce qui constitue les relations d’accompagnement et ce qui distingue chacune d’entre elles. Comment bien accompagner une personne, à quelle distance ? Comment se situer dans un accompagnement qui doit respecter l’aspiration à l’autonomie et le besoin de sécurité ?

Plus d’informations en cliquant ICI

COMMUNIQUÉ DE SANTÉ MENTALE FRANCE

En 2013, la Fédération d’aide à la santé mentale (FASM) Croix-Marine, la Fédération AGAPSY et le réseau GALAXIE prenaient la décision de se rapprocher et adoptaient une charte. En septembre 2014, les assemblées générales d’AGAPSY et de la FASM Croix-Marine adoptaient un projet de traité de fusion et élisaient un Président commun, dans l’attente de la validation des décisions de fusion par le Ministère de l’Intérieur, validation rendue nécessaire par la reconnaissance d’utilité publique dont bénéficie la FASM Croix-Marine.

La décision d’approbation étant prochainement attendue, les deux fédérations viennent d’élire, lors de leurs assemblées générales du 2 juin 2016, le Conseil d’administration qui mettra en œuvre la politique définie par l’assemblée générale des adhérents.

Cliquer ICI pour lire le communiqué

4e Assises Nationales du Médico-Social – 23 et 24 juin 2016

Après Marseille, Lille, Nîmes, ces 4èmes assises nationales du médico-social rassemblent à Paris l’ensemble des professionnels de santé oeuvrant dans le secteur médico-social et le secteur sanitaire, les personnes accueillies dans les différentes institutions et leurs familles. Fidèles à nos principes fondateurs, nous allons associer des séances plénières dans lesquelles des intervenants ouvriront des questions qui seront reprises en leur présence dans des ateliers où, avec le support d’expériences présentées (vidéos, témoignages oraux…), les échanges se poursuivront avec les participants. Certains ateliers permettront une expérimentation des liens inter- institutionnels à travers jeux d’écriture ou jeux de rôles.

Plus d’informations en cliquant ICI

Colloque du département de psychiatrie Adulte

Parmi les évolutions observées sous traitement, dans les psychoses chroniques de l’adulte, schizophréniques ou non, celles qui voient se dessiner des troubles de l’humeur semblent des occurrences relativement favorables. Ces dernières décennies, la distinction entre psychoses dissociatives, psychoses dysthymiques et psychoses maniaco-dépressives (aujourd’hui appelées troubles bipolaires) a été étudiée dans différentes directions. Le point de vue qui sera développé consiste à considérer la constitution de troubles de l’humeur comme témoignant de l’organisation d’une humeur, celle-ci manifestant un progrès dans l’intégration des différentes composantes de la personnalité et dans l’unification du sujet. L’expérience du traitement de sujets qui perdent puis retrouvent le contact avec leur humeur au fil de l’évolution d’un épisode psychotique sera également interrogée.

Plus d’informations en cliquant ICI

Pratiques en santé mentale

933Présentation du numéro : Le 11 février 2005 est promulguée une loi complexe d’une centaine d’articles qui modifie, parfois profondément, pas moins de quinze codes, dont les Codes de l’action sociale et des familles, de la santé publique et du travail. C’est dire l’ambition de ses rédacteurs qui pourrait se résumer à ce changement de paradigme : passer de la personne handicapée à la personne en situation de handicap. Désormais, le handicap ne caractérise plus la personne qui en souffre mais l’inadaptation de la société aux spécificités de cette personne.

Plus d’informations en cliquant ICI

« J’ai mal à l’école »

Journée d’étude « j’ai mal à l’école »
programmée le 27 mai 2016

Programme et inscription en cliquant ICI